Néha #2

Publié par

Néha avait servi plus d’une dizaine d’années à bord d’un vaisseau spatial, le Watcher. Une quête désespérée pour retrouver le cristal quantique mais aussi ressusciter les morts…

Cette expédition avait été le commencement d’une série de conflits, de violences et de politiques désastreuses entre de prestigieuses civilisations galactiques, qui avait finalement conduit l’humanité et bien d’autres espèces à leur perte. Néha portait sur ses épaules le poids de cette responsabilité, de ces milliards de mort.e.s qui pesaient sur sa conscience. Si seulement elle n’avait pas donné l’emplacement exact du cristal au capitaine Leiji, si seulement elle n’avait pas accepté la présence d’enfants à bord du Watcher, si seulement elle avait trouvé un autre sujet de recherches…

Elle portait une terrible rancœur contre elle-même car c’étaient ses choix qui avaient précipité l’effondrement de plusieurs systèmes solaires dans les affres de la guerre, la famine, le viol et le cannibalisme. Néha vivrait toujours avec le poids de cette culpabilité, elle le savait. Néanmoins, plutôt que de rester à se lamenter, elle devait agir. Son sang bouillit dans ses veines et ses poings se serrèrent jusqu’à ce que ses ongles creusent la paume de sa main durcie par les batailles. Il ne lui restait plus qu’une chose à faire : réparer ses erreurs. Et c’est avec toute la détermination dont elle était capable qu’un nouveau plan se dessina dans son esprit. Néha était toujours partie du principe que le développement de technologies et d’outils pour le bien-être de l’humanité étaient une chose merveilleuse, essentielle à « l’évolution » de son espèce. Elle s’était rendue compte que le terme évolution n’était qu’un joli mot pour faire croire qu’une civilisation s’élevait petit à petit vers une grandeur absolue, un état de paix et de compassion dans lequel les êtres vivants, éloignés de la nécessité de régler leurs besoins primaires par eux-mêmes (dans une sauvagerie si naturelle lorsque les instincts originels ne sont tournés que vers la survie), pouvaient enfin vivre en harmonie. Néha savait maintenant qu’il n’en était rien. Rien n’évolue, tout se transforme… mais pas forcément vers un « mieux ». Et si l’humanité n’était pas capable d’utiliser ses technologies pour faire le bien et pour construire un futur meilleur, Néha devait détruire tout cela. Son honneur en dépendait. Réparer ses fautes en faisant disparaître à tout jamais les connaissances et techniques de l’humanité présente dans ce quadran. Séparer les espèces, et les rendre moins arrogantes et donc moins belliqueuses.

Puisque les moyens de transports s’étaient quasiment tous arrêtés par sa faute (ses actions avaient bien causé l’apparition, soudaine et intempestive, de trous noirs un peu partout dans la galaxie) une seule option s’offrait encore à elle : briser tous les moyens de communication ainsi que les données correspondantes à toutes les découvertes scientifiques de ce secteur. Accompagnée de son ami peu loquace, Néha se mise en route vers la lune artificielle de Rhéa. Ce satellite se trouvait à l’endroit exact des origines de ce destin funeste. Là où, jadis, un trou noir s’était formé près de Saturne, et avait précipité une infime partie de l’humanité dans une autre galaxie, la rapprochant ainsi dangereusement d’une source de pouvoir qu’elle n’aurait jamais dû effleurer.

« On va tout faire péter ! » cria-t-elle à son compagnon. Bien qu’il ne comprenait pas un traître mot de la langue qu’utilisait Néha…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s